Donnez votre avis et participez à la Consultation citoyenne : vos solutions pour mieux vivre demain

 

Le gouvernement lance une consultation citoyenne sur les « villes et territoires de demain »

En articulation avec la Semaine européenne du développement durable, les ministères de la Cohésion des territoires et de la Transition écologique viennent de lancer une consultation citoyenne en ligne avec l’objectif de « construire des solutions concrètes » et « relever les défis à venir » pour les « villes et territoires de demain ».
Alors que « nos villes et territoires vont connaître de profonds bouleversements dans les domaines touchant notre vie quotidienne (changement climatique, transformation numérique, vieillissement de la population…) », rappelle la consultation, celle-ci a pour but d’élaborer des « livrets citoyens » qui permettront de « qualifier les attentes » de ces derniers, « valoriser leurs actions » et « faire émerger leurs priorités » en matière de cohésion des territoires et de développement durable des villes et des territoires.
Ces livrets doivent ainsi devenir une « référence », selon le communiqué publié par les deux ministères, et être mis à disposition des services de l’État et des collectivités afin de « bâtir des politiques nationales et locales en adéquation avec les attentes exprimées ».
Tous les citoyens qui le souhaitent pourront participer aux quatre étapes de cette concertation qui se tiendra jusqu’au 17 juillet :
  • « les défis de demain » (du 2 au 22 mai),
  • « les idées pour demain » (du 23 mai au 19 juin),
  • « les projets pour demain » (du 20 juin au 10 juillet)
  • « les priorités pour demain » (du 11 au 17 juillet).
A chacune de ces étapes, cinq thématiques seront développées pour lesquelles les citoyens donneront leur avis :
  • habiter son quartier,
  • se déplacer,
  • participer à la vie locale,
  • vivre en bonne santé,
  • se former et travailler.
La fracture numérique touchant différentes populations, l’organisation d’ateliers et de débats physiques est également possible pour les personnes qui n’ont pas accès à la plateforme de débat.

Les deux ministères estiment ainsi que « des propositions nouvelles pourront émerger de la délibération avec la société civile » et que « ce débat doit permettre aux citoyens de prendre en main la transformation de leur bassin de vie ».

Accéder à la plateforme de la consultation.