Vœux du maire – Fête de la Galette 2016

 

Samedi 9  janvier, à 18 heures, les Gillois se sont retrouvés autour de leurs élus, pour la traditionnelle cérémonie des voeux.
Evelyne Lefebvre et Francis Pecquenard,  Conseillers Départementaux, le   Chef Bignier et la Gendarme Jeanne,
de la Gendarmerie d’Anet, M. Gache de la DDT, et Ophélie Brette
de l’Agglo nous ont fait l’honneur de leur présence.

L’an dernier, la fête était marquée d’une gravité inhabituelle.
17 personnes avaient été assassinées.
Cette année encore,  le 13 novembre, nous avons été épouvantés par des attaques aveugles.

Le maire, Michel Malhappe, a rappelé ces tragiques événements au début de son discours, mais a tourné résolument son propos vers l’avenir en citant la phrase de Sénèque : « Vivre ce n’est pas attendre que l’orage passe. Vivre c’est apprendre à danser sous la pluie »

Discours de Michel Malhappe pour la cérémonie des vœux.

Ensuite nous avons, comme chaque année, accueilli les nouveaux habitants de Gilles et les bébés arrivés en 2015, applaudi la personnalité de l’année, Gérard Hunout, et célébré trois lauréats, Matthieu Chauvin et Pierre-Louis Quentin, pour leurs  Bacs avec mention TB, et Judicaëlle Dietrich, qui est également conseillère municipale, pour la réussite de sa thèse de doctorat en Géographie.

Nous avons pu admirer une belle exposition de photos de Sarah Barbey, avec des portraits de Gillois, et voter pour le traditionnel concours photos et autres œuvres organisé par Gilles à tous vents.

Le thème 2016 était Rues et Ruelles de Gilles ou d’ailleurs, après les choix des années antérieures (l’arbre, l’eau, les nuages). Si la galette est des rois, le prix a consacré pour reine une artiste-femme!

Palmarès du concours :

  • 1er prix : Marie-Hélène Quentin (25 billes) : une belle peinture de l’église Saint-Aignan avec d’éclatantes couleurs croisant le vert et l’orangé. Un prix spécial lui a été offert pour participation durable au Prix de la Galette.
  • 2ème prix: M. Aubry  (19 billes) : une ruelle pavée et nostalgique, tout en noir et blanc, sans doute à Honfleur.
  • 3ème prix : Valentin Lamouille (14 billes) : un poème crée comme un jeu de piste (avec un plan) qui dit avec humour et poésie les rues du village.
  • 4ème prix : Didier Balbin (13 billes) : un vrai chemin creux avec une barricade de bois à l’ancienne. Didier a également présenté (à l’entrée  du barnum) des vues panoramiques qui révèlent d’étonnants paysages sur les hauteurs du village.
  • 5ème prix : Sarah Barbey (10 billes) dont le chemin creux se borde d’arbustes envoutants. Sarah a proposé des portraits chaleureux et plein de vie de nombre de Gillois et Gilloises.
  • 6ème prix : encore Didier Balbin (8 billes)  qui a réinventé avec originalité la grand-rue de Gilles en poursuivant un filament de lumière.
    Ex-aequo avec Romain Karoubi (8 billes) qui a saisi deux enfants s’esquivant sur une route au milieu des champs.
  • 7ème prix : Jane Hervé (3 billes) qui a suggéré une “rue de rêve” en un poème où la terre est aussi généreuse que les hommes.

Tous les Gillois étaient invités, plus de cent étaient présents, et nous avons tous apprécié ce temps de partage autour d’un verre et d’une part de galette.