Plaisir et Colère d’un maire

D’un côté un agriculteur qui entreprend de changer sa façon de travailler ses terres, en transition vers une agriculture biologique plus responsable et plus respectueuse de la nature et de notre  santé. Il le fait en ré-introduisant l’animal dans le végétal. Ce sont ces photos de brebis et d’agneaux. C’est mon plaisir de Maire.


D’un autre côté, le même jour, c’est le constat d’un panneau indiquant notre village détruit par un chauffard, parti bien sûr sans déclarer son méfait. Pas grave, c’est la commune ou le département qui paiera. Je suis même sûr qu’il ne s’est même pas posé la question. Irresponsabilité. C’est ma colère.

dav

Le maire de Gilles, Michel Malhappe